Aides pour travaux adaptation logement

Aides pour adapter vos locaux au maintien à domicile et au handicap

De la nécessité d’adapter nos logements pour favoriser le maintien à domicile

Le vieillissement de la population et le souhait de rester le plus longtemps à domicile d’une part, et une meilleure adaptation des logements aux handicaps d’autre part, figurent parmi les préoccupations de la population française mais aussi des pouvoirs publics.
Parmi les pièces de la maison qui attirent le plus l’attention figure la salle de bains et cela à double titre.
En premier lieu, c’est dans la salle de bains, milieu humide par nature et donc glissant, que le risque de chutes est le plus élevé que dans n’importe quelle autre pièce de la maison.
Ensuite, parce que les salles de bains sont des pièces souvent petites et nécessitant pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se mouvoir et de maintenir une hygiène convenable des aménagements spécifiques.

Ces travaux d’adaptation peuvent quelques fois être importants et nécessiter un budget conséquent souvent hors de portée d’une petite retraite.
Fort heureusement, les collectivités locales, agences de l’état et d’autres organismes proposent des aides afin de faciliter le financement de travaux d’adaptation des locaux au vieillissement et au handicap.

Quelles adaptations de votre salle de bain peuvent-elles être prise en charge dans le cadre d’une aide ?

Voici une liste non-exhaustive des adaptations d’une salle de bains qui peuvent donner lieu à une demande d’aide.

  • Changement d’une baignoire pour une douche à l’italienne
  • Création d’une douche à l’italienne (de plain-pied)
  • Pose d’équipements de douche spécifiques (siège de douche, poignées, etc.)
  • Pose d’un WC surélevé (WC suspendu)
  • Pose d’un lavabo adapté aux PMR
  • Pose d’un sol antidérapant
  • Adaptation de l’éclairage

Aides pour financer l’adaptation de votre salle de bains

Voici quelques utiles pour vous orienter dans votre recherche d’aides au financement des travaux d’adaptation de votre habitat en Maine et Loire :

Allocation personnalisée d'autonomie (APA)

Si vous êtes une personne handicapée et sous conditions d’âge et de perte d’autonomie, vous pouvez bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Cette allocation peut servir à financer  les dépenses nécessaires pour vous permettre de rester à votre domicile.

Une évaluation de la perte d’autonomie est réalisée par l’équipe médico-sociale (médecin, infirmier(ère), ou travailleur social). À la suite de celle-ci, les aménagements et le budget nécessaires au maintien au domicile sont alors inscrits dans un Plan d’Aide.  Le montant prise en charge dépend du classement de la perte d’autonomie (classement GIR) et des ressources dont dispose la personne ou son foyer.

>>> Plus d’infos sur l’APA

Pour plus d’informations , vous pouvez aussi contacter le CLIC (le Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique pour les personnes de plus de 60 ans et leur entourage) le plus proche de son domicile.
>>> Voir les adresses des CLIC en Maine-et-Loire

Prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide financière versée par le département. Elle est destinée à compenser les dépenses dues à la perte d’autonomie. La PCH comprend un volet pour l’aménagement du logement. Son attribution dépend de votre degré d’autonomie, de votre âge, de vos ressources et de votre résidence.

L’aide peut être attribuée même si le logement concerné par les aménagements liés au handicap n’est pas le domicile de la personne aidée. Dans ce cas, la personne l’hébergeant doit être :

  • un ascendant (parents, grands-parents), descendant (enfants, petits-enfants), ou collatéral jusqu’au 4ème degré (frères/sœurs, oncles/tantes, cousins/cousines, …) de la personne aidée,
  • un ascendant (parents, grands-parents), descendant (enfants, petits-enfants), ou collatéral jusqu’au 4ème degré (frères/sœurs, oncles/tantes, cousins/cousines, …) du conjoint, concubin ou partenaire de PACS de la personne aidée.

Comme pour l’APA, une évaluation de la situation, des frais d’adaptation et d’accessibilité du logement doit être réalisée par la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA). Les aménagements du logement pris en compte doivent permettre à la personne aidée :

  • de circuler,
  • d’utiliser les équipements de la vie courante,
  • de se repérer et de communiquer, sans difficulté et en toute sécurité,
  • mais aussi de faciliter l’action des intervenants à domicile y compris les aidants familiaux.

>>> Plus d’infos sur la PCH

Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) favorise la réalisation de travaux d’amélioration des logements privés en accordant des aides financières aux propriétaires occupants ayant des revenus modestes. Ces travaux concernent notamment l’adaptation du logement au maintien à domicile.  Ce sont par exemple le remplacement de la baignoire par une douche de plain-pied ou la pose d’un WC surélevé.

L’attribution d’une aide est conditionnée à un niveau de ressources et de coût de travaux (niveaux plancher et plafond). La validation de l’éligibilité et la demande d’aide peuvent se faire en ligne.

Vous pouvez aussi contacter la délégation locale : ANAH-Délégation locale du Maine et Loire, DDE-Cité administrative, 15 Bis rue Dupetit Thouars 49047 ANGERS Cedex 01; Tél : 02 41 86 65 00.

>>> Plus d’infos sur les aides à l’amélioration du logement de l’ANAH

Les caisses de retraite peuvent participer à l'adaptation de votre salle de bains

Des caisses de retraite principales et/ou complémentaires (CARSAT, MSA, AGIRC-ARRCO, etc.), des organismes de prévoyance (Malakoff-Méderic Humanis, Pro-BTP, …) participent parfois au financement des adaptations du logement. Ces participations prennent la forme de subventions ou de prêts à caractère social. Ces aides sont attribuées sous conditions de ressources et dans la limite d’enveloppes financières.

Pour valider cette possibilité, il faut contacter le service action sanitaire et sociale de la caisse de retraite dont dépend la personne âgée de plus de 60 ans.

 

Les collectivités territoriales vous aide aussi dans vos travaux pour le maintien à domicile

Certaines collectivités locales accordent également des aides pour financer l’adaptation des locaux au maintien à domicile et au handicap.

>>> Consultez les aides locales disponibles

Action logement finance vos travaux d'adaptation de votre salle de bains

Action Logement peut verser une aide dans le cadre de l’adaptation du logement au vieillissement. Cette aide peut aller jusqu’à 5 000 € pour aménager votre salle de bains et vos sanitaires.

>>> Plus d’informations sur les aides d’Action Logement pour l’adaptation des salles de bains

Les aides fiscales : crédit d'impôts pour adapter votre salle de bains

Des incitations fiscales sous forme de crédits d’impôt peuvent être octroyées pour certaines dépenses réalisées pour l’adaptation de son logement et la mise en place d’équipements pour le maintien à domicile de personnes âgées ou handicapées.

>>> Plus d’informations sur les crédits d’impôts pour des travaux d’équipement pour personnes âgées ou handicapées

Ces aides concernent généralement les propriétaires occupants. Néanmoins, certaines d’entre elles peuvent aussi intéressées les locataires, notamment lorsque ceux-ci sont handicapés.

Voici donc des éléments pour trouver des financements à vos projets d’adaptation de votre logement au maintien à domicile. Vous aurez constaté que les possibilités sont nombreuses dès lors que vous savez cocher les bonnes cases.
Vous pouvez désormais venir nous exposer votre projet de salle de bains PMR ou seniors.

Creat Home, labelisé Handibat, Siverbat et Pros de l’accessibilité, est très concernée par ces sujets et vous apportera toutes les garanties pour l’adaptation de votre salle de bains selon les normes PMR en vigeur.

labels silverbat et handibat